Toutes les réponses aux questions sur le don de sang

T’enchaînes les Marvel et autres DC comics au cinéma et tu te dis que toi aussi, t’aimerais bien avoir comme métier « super-héro » !?

Bon, alors j’te promets pas que tu pourras souffler des tornades ou que tu sautilleras de toile en toile mais y’a peut-être moyen que tu puisses toi aussi, avoir ta part du gâteau niveau gloire. Tu veux sauver des vie ? Ça tombe bien, je vais tout t’expliquer ici. Pas besoin de moulures au plafond, pas besoin d’avoir bac+5, même pas besoin d’enchaîner les séances de sport ni les régimes #Healthy. Suffit juste d’être vivant, et de donner son sang. En mode #BloodChallenge ! Et tu vas même peut-être avoir une certif’ pour ça. Genre, « diplômé(e) pour bravoure au combat contre une seringue ». Et c’est pas rien ! (Info News : il existe réellement un certificat que tu pourras afficher fièrement sur ton CV. Je t’en dis plus en dessous).

Mais avant toute chose, commençons par le commencement :

 

(Hep, tu peux aussi partager l’article autour de toi. 😉 En story insta, facebook, Twitter, bouche à oreilles … Tu ne gagneras rien de matériel, juste la satisfaction de contribuer à une bonne action).

.

Toutes les réponses aux questions sur le don de sang

donner son sang, MAIS POURQUOI DONC ???

J’te vois toi qui fais le malin derrière ton écran. « Ben pour les gens qui ont des accident ! ».

Alors oui, mais pas que. 1/3 du sang que l’on donne est destiné aux gens atteints d’un cancer. Et 1/3, c’est juste énorme ! Cancers du sang, cancers qui se développent sous forme de métastases ou « simplement » pour accompagner les traitements lourds à base de chimio et permettre aux patients de reprendre des forces et de lutter contre les anémies. D’ailleurs à ce propos, on est tellement balaises en Bourgogne Franche-compté qu’à l’Unité Mixte de Recherche (UMR), on est en train de développer une thérapie cellulaire anti-cancer très prometteuse. Parce que même si le but de chacun dans la vie, c’est de courir plus vite que son cancer, tout le monde n’est pas forcément équipé pour un tel marathon de la santé. Alors Hâte de pouvoir écrire « et en plus, ÇA MARCHE ! » Ça vous plaît ? Ben c’est « nous » qui l’avons fait ! (Bourguignonne for ever).

Le don est également nécessaire pour aider une femme enceinte qui a perdu beaucoup de sang par exemple, ou encore pour renforcer les défenses immunitaires de nombreux patients, entre autres …

Donc voilà : donner son sang, ça n’a rien d’abstrait. Ça sauve des vies chez les plus jeunes, chez les moins jeunes, et tout le monde peut aider.

1 don de sang = 3 vies sauvées. Et t’as même le droit d’être le Hulk des super-héros si tu donnes plusieurs fois ton sang. (c’est possible mais il faut attendre 2 mois minimum entre chaque acte héroïque).

Autre aspect non négligeable du « pourquoi donner son sang » (mais ça, faut pas trop le dire) ; parce qu’après avoir lutté contre son angoisse de la petite aiguille (qui fait moins mal qu’une prise de sang), les effets de l’alcool sont multipliés par 4 ! Rien que pour l’expérience, moi je dis que ça se tente. (Attention, il ne faut pas boire avant hein. C’est après que la magie opère  😉 ).

.

Toutes les réponses aux questions sur le don de sang

Qui peut donner son sang ? (ou plutôt, qui ne peut pas)

de 18 à 70 ans, on peut. (Si tu es mineur, sache que tu es sous la responsabilité de tes parents, donc impossible pour toi de donner. Même tarif pour les personnes sous tutelle).

Maintenant, la question qui fâche. Alors je vais tout de suite mettre les pieds dans le plats : non, l’EFS (Établissement Français du Sang) n’est pas homophobe. (Je vous vois venir hein, grommeler et bougonner). l’EFS respecte la loi, et la loi disait depuis 1983 « Tu es un homme qui aime les hommes, tu peux pas ». Et pourquoi une telle loi me diriez-vous ? Parce qu’elle s’appuie sur le fait que le nombre de personnes atteintes du VIH est 65% plus élevé chez les homosexuels hommes. « Oui mais ils analysent le sang qu’on donne ?! » me répondriez-vous (t’as vu, je fais bien les questions/réponses hein 😉 ). Oui mais le VIH est sournois, et le VIH est indétectable durant un certain laps de temps. (Et le VIH est surtout le seul examen où l’on espère tous avoir un résultat « négatif »). Enfin bref, nous sommes d’accord que les mesures prises étaient un TANTINET radicales et discutables, mais principe de précaution oblige, c’était niet durant 30 ans.

Puis zoro Marisol Touraine est arrivée, elle a dit « l’orientation sexuelle n’est pas en soi un risque », ça a bataillé sec jusqu’en 2016 sous Hollande ou là, PAF, ça fait des Chocapic, premier pas. (Petit, mais pas négligeable). Les homosexuels hommes peuvent désormais donner leur sang « si et seulement si », ils n’ont eu aucun rapport sexuel durant la dernière année. (J’avais prévenu. J’avais dit « petit » le pas). MAIS … ça bataille encore. Et ça bouge ! À partir du 1er février 2020, la période d’abstinence des homosexuels pour donner leur sang passera de 1 an à 4 mois (Champagne ! Mais après la seringue hein, pas avant). J’ajouterais que chez les hétérosexuels, même combat pour ceux qui ont eu plus d’1 partenaire sexuel durant ces 4 derniers mois. Très actif sur Tinder ? Collectionneur de conquêtes et de maladies honteuses ? Alors passe ton tour. Si t’avais l’étoffe d’un héros, ça se saurait. 😉

Question qui fâche close, maintenant, la suite : le casting du super-héros (attention, tout le monde n’aura pas droit à sa cape).

Tu ne peux pas donner ton sang si :

  • tu as fais un tatouage/piercing durant les 4 derniers mois (ton tatoueur/pierceur est peut-être sssssaaaale avec ses aiguilles donc là encore, principe de précaution oblige, passe ton tour STP, merci).
  • tu es du genre #healthyGirl à ne manger qu’un radis par jour. (Tu vas tomber dans les pommes en 5 min chrono, ce sera gênant pour tout le monde et surtout pour toi. Donc file au MacDo et on en reparlera) (mais attention : pas pour manger une petite salade hein !? Aller chez Ronald pour un bout d’herbe, c’est comme aller aux putes pour un câlin, ça sert à rien).
  • tu es anémié(e) (même constat qu’en haut. Les pommes, le malaise – c’est le cas de le dire – donc non)
  • tu viens d’avoir un bébé (ben tu vas devoir attendre 6 mois avant de pouvoir tendre le bras)
  • tu pèses moins de 50kg (si tu fais 1m50, bon courage !)
  • tu as été malade (ne va pas donner ton sang la goutte au nez, tu seras recalé. La prise de certains médicaments, antibio, fièvre … sont autant de contre-indications pour te dire … « attends quelques jours boudin créole ! Là, il est encore trop tôt pour être un héros »).
  • tu es travel blogger (ou juste, tu aimes voyager. Ça marche aussi mais ça coûte plus cher) : 1 à 4 mois d’attente selon le pays visité (Tropiques, Amérique Latine … là il faudra demander)
  • intervention chirurgicale : attente de 4 mois (mais bon, je n’ai encore jamais vu personne sortir de l’hôpital en ayant une subite envie de recroiser une aiguille)
  • tu as été transfusé(e) (Bon ben ça c’est mon cas. Ton sang aura déjà été mélangé à celui d’un autre et ça, c’est maaal ! Parce que peut-être as-tu été contaminé par une maladie émergente impossible à détecter ?!… Principe de précaution tout ça toussa … Pas de chaîne des transfusés merci bien)
  • mononucléose (la maladie du baiser, ça donnerait presque envie d’y goûter tiens), toxoplasmose ou autres infections sévères prolongées, là, tu devras attendre 1 an avant de donner.

Et c’est en voyant la longueur de cette liste que tu comprends tout de suite : sauver des vies, ça se mérite !

Petite précision pour celles qui se sont fait poser un implant contraceptif : il ne constitue pas une contre-indication pour le don. Donc vous pouvez y aller. En revanche (parce qu’une règle ne serait pas une règle si elle n’avait pas son exception), si tu as de fortes pertes de sang suite à la pose de cet implant, parles-en au médecin. Tu risques de devoir passer ton tour, « ne passez pas par la case départ, ne touchez pas 20 000 francs ».

Maintenant, si tu veux jouer à « puis-je donner mon sang » plus sérieusement, il te suffit de te rendre sur ce questionnaire.

.

Où donner ?

Parce que c’est bien beau de savoir qu’on coche toutes les cases du super-héros, mais pouvoir concrètement donner, ben c’est mieux ! Alors comment ça se passe ?

Il y a les endroit fixes (les collectes qu’ils disent), tous référencés ici, et pour prendre rendez-vous, c’est par là. puis les collectes mobiles via les camions du don de sang.

Il existe également des actions avec le Rotary ou le Lions Club, de même que dans les facultés. (9 dates rien que pour l’université de Bourgogne).

Et une fois que tu as pu donner, sache déjà que tu peux recommencer (6 fois par an pour les hommes et 4 fois par an pour les femmes). Et si toutefois ton sang comportait une anomalie, on ne te laisserait pas seul dans la nature avec cette épée de Damoclès au dessus de la tête ! Soit tu serais averti par courrier, soit par une convocation chez un médecin selon la gravité de ce qu’ils auraient détecté.

Et comme on arrive tout de même en 2020, il existe désormais l’application « Don de Sang ».  Accessible via l’App Store ou via Google Play

 

.

Toutes les réponses aux questions sur le don de sang

Les différents dons possibles

  • Don de sang : avec ou sans rendez-vous

Entre l’accueil avec une secrétaire de collecte, l’entretien avec un médecin (on a bien vu que le don, ça se méritait), le don en lui même (10 min environ), puis le meilleur moment, la collation avec surveillance bien évidemment, il y en a pour environ 1h.

Dans un don de sang, tout est prélevé. Globules rouges, Plaquettes, plasma : puis tout est séparé.

Avis de recherche aux donneurs de groupe O. Eux, ce sont les couteaux suisse des donneurs de sang puisque leurs globules rouges peuvent être transfusées à un très grand nombre de patients.

.


  • Don de plasma : sur rendez-vous uniquement

Ça, c’est une mission pour « super-donneurs ». Mieux vaut avoir déjà donné son sang une fois avant de passer direct à l’étape « don de plasma ». Pourquoi ? Parce qu’il est plus long que le don de sang (prévoir environ 1h30 – le don en lui-même dure 1h).  Il permet de ne prendre que le plasma et donc, en plus grande quantité. Il est ensuite redonné soit par perfusion, soit par médicament. Il aide notamment les patients atteints de déficit immunitaires graves ou de troubles de la coagulation, entre autres.

Avis de recherche aux donneurs de groupe AB (4% des Français) et B (9% des Français). Si tu fais parti de ceux-là, sache que l’EFS t’aime très fort ! 😉

.


  • Don de plaquettes (mais vous freinerez toujours aussi bien) (ne me jugez pas, j’ai eu une enfance difficile) : sur rendez-vous uniquement

Et là, c’est une mission pour « super-donneurs ++ » (prévoir environ 2h et 90min pour le don en lui-même). Ça déconne pas ! Les 10 min de don de sang à côté, c’était de la rigolade ! Ce don est primordial pour les patients atteints de leucémie, aplasie médullaire ou traitements lourds comme les chimios ou radiothérapies. Seul problème, les plaquettes ne se conservent que 5 jours. Non seulement il y a un fort besoin mais en plus, la très courte durée de vie des plaquettes implique une régularité dans le don.

Avis de recherche aux donneurs … -POINT-. Tout le monde est activement recherché pour le don de plaquettes. Vous êtes prévenus !

.

Le certificat, c’est quoi ?

« Le Certificat Mobilisateur de Don de Sang ». Et tout le monde peut s’inscrire. (peu importe ton niveau d’études, il te suffit juste d’être volontaire et enthousiaste).

Concrètement, il existe 3 niveaux d’investissement. Niveau « maîtrise », niveau « maîtrise avancée » et niveau « expert ». Attention, lorsqu’on dit « niveau maîtrise », on ne parle pas d’un bac+4 (ça c’est pour les anciens de l’époque DESS/DEA), que ce soit bien clair. Prenez-le plutôt comme une sorte de checkpoint atteint, comme dans un jeu vidéo. Ce certificat comprend 1 ou 2 sessions de formation à l’EFS (selon le niveau d’investissement souhaité justement) + différentes missions (digitales et sur le terrain).

On vous apprendra à animer un espace connecté, à animer des réseaux sociaux, à présenter le don de sang à un public jeune, à organiser une collecte … bref, beaucoup de savoirs-faire qui feront mouche parmi vos compétences.

Au final, ce certificat sera non seulement un vrai « plus » à ajouter à votre CV/linkedIn (grâce aux compétences acquises), mais il sera surtout garant de vos valeurs et de votre volonté de participer à la vie citoyenne (reflet de vos valeurs morales).

Si tu veux t’inscrire, c’est par là que ça se passe : inscription au « Certificat Mobilisateur de Don de Sang ».

Mais si tu veux quand-même un peu plus d’infos sur ce certificat avant de t’engager, tu peux lire la plaquette dédiée en cliquant juste là.

.

Le don de sang … vu d’ailleurs

Toutes les réponses aux questions sur le don de sang Toutes les réponses aux questions sur le don de sang

Et parce que le don de sang n’est pas qu’un truc austère à base d’aiguilles et de questionnaires à remplir ; vu d’ailleurs, il y a moyen de mettre un peu de fun dans cet acte de générosité.

C’est donc ce qu’ils ont fait aux Etats-Unis en 2012, au Portugal en 2014, en Espagne cette année, et dans bien d’autres pays à travers le monde, grâce à la série The Walking Dead. Le deal : des goodies de la série contre la monnaie préférée des zombies, DU SANG ! Et les résultats sont là. Tremblez Institutions du sang ! Au Portugal par exemple, augmentation des dons de sang de +571% par rapport à une campagne de l’IPST (l’EFS Portugais). Attendez, je la refais : CINQ CENT SOIXANTE ET ONZE POURCENTS DE DONS EN PLUS !!! Dont 67% proviennent de nouveaux donneurs. Ça fait rêver n’est-ce pas !?

Pourquoi ne pas faire ça en France alors !? Et bien parce qu’en France, il y a LA LOI ! (Vous savez, cette même loi qui empêchait les homosexuels de donner leur sang jusqu’en 2016 😉 ). Et bien la loi elle dit : interdiction de rémunérer par quelle que forme que ce soit le don de sang. Et ça, ça comprend même un badge à 10 balles. La raison ? La crainte que les nouveaux donneurs ne mentent au questionnaire dans l’unique but de remporter un pin’s. Bon, c’est discutable. Perso, j’aurais plutôt tendance à penser que lorsqu’on fait la démarche d’aller donner son sang pour sauver des vies, ce n’est pas un pin’s qui pourra remettre toutes nos valeurs en question. Mais évidemment, ça n’engage que moi.

En attendant, je vous laisse avec une vidéo montrant le véritable succès de cette opération « The Walking dead ». #Enjoy