JANIS-EN-SUCRE - Tatouages éphémères bloom  01Ahhh … La grande mode des tatouages …

A force de voir le simplet du coin et son signe chinois dans le cou, on se dit que le tatouage c’est bien, mais en y réfléchissant tout de même à 2 fois. Chaque beauf de télé-réalité possède le sien, sans aucune signification, à la vue de tous pour marquer sa rebelle attitude. Jean-Lucas (avoir un prénom de merde aide à passer à la TV), 24 ans, chef d’entreprise (comprendre auto-entrepreneur en galère de thunes), se sent exister à travers son tribal au bras et son cœur déstructuré, tatoué en plein milieu de la poitrine. Parce que JL n’a pas bien intégré ses cours d’anatomie au collège, le fait d’exhiber son gros placard entre ses deux seins « créatinés » plutôt qu’à gauche ne le dérange pas plus que ça. Il se sent fort et terriblement séduisant malgré son diamant « toqué » de la grosseur d’une balle de tennis pendu au lobe de son oreille droite. JL n’a pas de passion si ce n’est la salle de sport, alors pour trouver l’inspiration des dessins à graver dans sa peau, il achète Public et Oops magazine. Une littérature qui le fait rêver. Parce que JL n’a pas de diplôme dans la vie, mais une ambition : devenir star. « De quoi » n’est pas son problème. La réflexion l’ennuie. Parce que JL est un homme d’action. Il fait. Mal, vite et sans y penser, mais avec la plus grande croyance et l’entière satisfaction de se réaliser…

Force est de constater que des JL, les villes en regorgent et en dégueulent de plus en plus. Ce qui implique une augmentation massive de tatouages tous plus immondes et superficiels les uns que les autres. Du triangle aux étoiles en passant par l’éternelle chinoiserie, nous voilà pris en otage d’une pollution visuelle digne d’une Erika TOTALement dévastatrice.

Pour pallier à cette crainte de devenir à mon tour, la bidochonne, la déschienne, la bonne cliente d’NRJ12 ; j’ai trouvé la parade. Les tatouages éphémères ! Oui mais voilà. Est-ce un bon compromis ? Y trouve-t-on son compte ? Ne va-t-on pas se retrouver avec un gribouillis façon décalco malabar sur la peau dès le lendemain qui suit l’application ? La réponse est non.

JANIS-EN-SUCRE - Tatouages éphémères bloom 05 JANIS-EN-SUCRE - Tatouages éphémères bloom  02

J’ai donc testé les tatouages éphémères de la marque Bloom, représentant pour moi, une vraie bonne surprise. Je tiens d’ailleurs à signaler que les photos de ces tattoos ont été prises 3 jours après leur pose. Comprenant douches, lavages de mains, transpiration (parce qu’en été, il fait chaud ; et que je fais parti de ces princesses propres sur elles h24 … du moment qu’on ne vienne pas me renifler de trop près après une séance boîte de nuit). Alors je ne sais pas ce qu’il en est des autres marques mais pour celle-ci, j’en reprendrai et testerai d’autres motifs.

(Aperçu des tatouages également dans cet article pour le bracelet Hipanema).

 …JANIS-EN-SUCRE - Tatouages éphémères bloom  03 JANIS-EN-SUCRE - Tatouages éphémères bloom  04

Il en existe plusieurs modèles et j’ai commandé mes 2 plaques identiques (Happiness) chez Causette. Pourquoi chez elle ? Parce que les frais de port sont les moins cher que j’ai pu trouvé (c’est la crise, on en est tous là). Et alors … Agréablement surprise ! Chez Causette, ça sent bon et en plus, on a un cadeau. Lorsque j’ai ouvert mon enveloppe bulles, une légère odeur de parfum s’en est dégagée. Bonus ++ pour la surprise « lime à ongles offerte ». Le tout avec un petit mot me remerciant pour ma commande. Bref, Causette, pour sûre, je reviendrai vers toi ! 😉

– Plaque Happiness BLOOM —-> 9.50€ + fdp 2.50€ chez causette