Alors oui, je m’y prends un peu tard mais ce début d’année ayant été relativement compliqué pour moi, je me suis dit que recadrer tout ça à l’aide d’un semainier à imprimer ne me ferait certainement pas de mal. Et grande généreuse que je suis, j’ai donc décidé de le partager avec vous, comme ça … au cas où certaines auraient également besoin de s’auto-flageller de la fesse pour avancer.

Concrètement, la première feuille est là uniquement pour mettre ses idées en place et les coucher sur le papier. C’est une méthode qui, lorsque je me décide à l’utiliser, fonctionne plutôt bien pour moi, alors autant vous en faire profiter.

« Bloguement » parlant (oui, parfaitement), je décide donc des objectifs de la semaine. Parler de tel ou tel produit, mettre un concours en place, poster une photo Instagram en particulier … Après avoir fixé les principaux objectifs devant impérativement être réalisés en fin de semaine, j’écris alors les articles à publier qui me viennent en tête, (toujours en gardant mes objectifs en tête). De même que les photos Instagram lorsque j’ai par exemple un envoie Octoly à ne surtout pas oublier de diffuser. Puis la case « idées » est là pour … je vous le donne en mille … les idées ! Trop de cohérence dans ce papier. Qu’elles soient pour Youtube, un article humeur ou que sais-je encore. En bref, tout ce qu’il y a à noter dans un coin pour le réaliser plus tard. Et enfin, en aparté, la case Wishlist parce que bon, je suis une fille hein. Donc les envies et les dépenses, ça me connaît ! Et en règle général, noter 40 achats en perspective, ça m’aide à me concentrer sur ce que je veux réellement pour raisonnablement éliminer le superflu. (Très utile à l’approche des soldes 😉 ).

Bien ! Ceci étant fait, vient alors le moment de la programmation ; le moment où les choses les plus importantes sont étalées tout au long de la semaine pour ne pas me perdre en route. Et c’est précisément ce que je vais faire aujourd’hui pour que ma semaine ne se résume pas en une perte de temps notoire.

Histoire que chacune puisse l’utiliser à n’importe quel moment, les dates sont à noter soi-même, ainsi que le numéro de la semaine et la date, du « tant » au « tant ». (complété ici dans cet exemple).

C’en est donc terminé pour ce semainier. J’espère qu’il pourra en aider certaines à, comme moi, ne pas s’éparpiller bêtement. Pour télécharger ces 2 pages, c’est par ici que ça se passe :

DOWNLOAD (208 téléchargements)

Dites-moi si vous aimez ce genre d’article en début de mois et si vous avez des suggestions pour améliorer tout ça. 🙂


Vous aussi vous utilisez un semainier ?

Ça vous dirait que je recommence pour les prochains mois avec d’autres looks ?


JANIS-EN-SUCRE-thats-all-folks