JANIS-EN-SUCRE-Jour-de-l-anEt voilà, 31 décembre nous sommes, 1er janvier nous subirons. Ça réfléchit, ça soigne son look, ça recherche l’élégance pour souvent trouver la vulgarité. C’est décidé, ce soir, l’humanité s’amuse.

Alors sous prétexte de changement de calendrier, il faudrait exulter joie et bonheur au-devant de tous, sorte de célébration du nouveau chaton LaPoste 2015 (ou de la nouvelle gueule du stade XV de France). Pendant que le camionneur du coin reluque sa paire de nibards punaisée, type propagande en 4 par 3 de la syphilis, la demoiselle bien sous tous rapport achète son calendrier de rugbyman comme pour se consoler de n’avoir que du félin poilu, du vrai, à la maison. L’existence féminine 2015 sera ainsi faite, choisissez la case vous correspondant :

☐ Fille à chats cochant events et soirées sur apollon chocolaté.

☐ Fille à mec (femme d’un seul homme) cochant anniversaires et rendez-vous sur matou à croquer.

Quand les unes rêvent de troquer leur mec contre le félin d’appartement du mois d’avril, les autres bavent en caressant leur minou devant la gente masculine. Reste à prendre votre bonne résolution 2015 pour savoir dans quel camp il vous plaira de basculer.

En attendant, une fête programmée 12 mois à l’avance approche à grands pas et sachez-le, la prévision de cette sympathique bonhomie annuelle n’a de cesse de m’emmerder, chaque décennie, un peu plus.

Sorte de dictature du bonheur apparent, reflet d’une jeunesse instagram déprimante. Mais la vérité, on la connait tous. La vérité, c’est Megan, en soirée avec ses copines. Préparé courant novembre, le repas est bouclé, la robe, bookée et le mec, beaucoup trop idéalisé. Le jour J. arrivé, l’après-midi ne sera qu’un enchainement de préparatifs makeup, fringues et pshit pshit de parfum. « Adeline, tu penses que la touche florale du coco Mademoiselle ira à ma personnalité ? ». Mais oui Megan, ce soir, tu seras la plus belle pour aller bouder ! Le soir est là, le « handfie » ganté puis instagramé sur le volant BMW aussi … tout est prêt, c’est parti.

L’arrivée se veut magistrale, elle sera finalement invisible. La faune se ressemble à coup de tignasse trop laquée et de visage sur-apprêtés. Personne ne plait à Megan et on le lui rend bien. Elle passera alors une bonne partie de la nuit à sourire dans le noir, parler sur de la musique trop forte et se trémousser devant son verre. Minuit sonne, décompte habituel, chacun connaît sa liste de chiffres à rebours par cœur … ta daaaa ! Nous sommes en 2015 et force est de constater que tout le monde à bien bossé le coup du 5, 4, 3, 2, 1 … BONNE ANNEEEEEE !!! Megan va re-sourire, puis re-râler, prendre une cinquantaine de clichés entre 72 SMS et quelques alertes Tinder, pour enfin choisir LA photo à publier sur les réseaux sociaux. Sorte de trophée d’une soirée PRESQUE géniale entre copines si les rires avaient pu faire leur apparition ailleurs que devant un objectif.

Finalement le jour de l’an, c’est un peu comme de dire « bon, c’est dimanche-là, faut qu’on baise ! » .  Quelle idée farfelue que de prévoir un jour de joie obligatoire pour tous ! 31 décembre : ah merde, c’est jour de bonheur ! Et dieu sait que ça s’agite quelques semaines avant le drame ! C’est qu’on ne rigole pas avec le plaisir ! L’allégresse, c’est sérieux ! Ça se programme, ça se minute, ça se check sur la liste des moments forts à vivre ! Vous avez hâte d’y être ? Moi non plus.

Sur ce les gens, je vous souhaiterais bien la bonne année, mais j’ai peur de plagier. 😉